Back to All Events

JF Foliez' Playground Album Release

  • Théâtre de Liège Place du Vingt-Août 16 4000 Liège Belgium (map)

https://youtu.be/fy4SoOmwpCQ
Après plus de 15 années de préparation musicale et artistique, le clarinettiste Liégeois Jean-François Foliez présente son premier album et une œuvre d’art pluridisciplinaire alliant musique classique, jazz, cinéma d'animation et danse.

JF Foliez | Clarinette ; Janos Bruneel | Contrebasse ; Xavier Rogé | Batterie ; Casimir Liberski | Piano

Invités: Steve Houben | saxophone ; Garrett List | chant ; JP Peuvion | clarinette; Guy Cabay | vibraphone; Sep Vermeerch et Alexia Legoueix | Danse; Mathieu Labaye (studio caméra etc) | Réalisateur dessin animé

Orchestre: Maritsa Ney et Martin Lauwers | Violons; Violaine Miller | Violon alto ; François Deppe | Violoncelle ; Joanie Carlier | Basson ; Johan Dupont | Trompette; Marie Watelet | Flûte; Sébastien Guedj | Hautbois; Adrien Lambinet | Trombone
http://www.jf-foliez.com/
https://soundcloud.com/jf-foliez/electrotest

A propos de l’album par JP Schoeder

« C’était hier. A peu de choses près. Une nouvelle génération s'imposait dans les jams liégeoises. S’infiltrant discrètement d’abord, de manière plus intense et déterminée ensuite, accroché à l’embouchure de son instrument comme si sa vie en dépendait, Jean-François Foliez faisait son entrée dans le monde du jazz. Dans le « milieu », nous étions quelques uns à jubiler face à ce retour de la clarinette dans le paysage.
D'autant qu'au lieu de chercher à tout prix l’originalité là où elle ne se trouve pas (dans cette pseudo crête de la vague prétentieuse qui ne peut que brouiller les pistes d’envol des jazzmen débutants) il s’était d'abord fait les dents sur de vieux airs New-Orleans, swing ou manouches (aux côtés de Johan Dupont, Joachim Iannello etc) puis sur des thèmes bop.
C’est au Jazz à Liège 2015 que Jean-François Foliez s’est dit prêt à nous présenter son premier bébé personnel : le quartet PLAYGROUND ! Les murs de la petitesalle des 200 se souviennent encore de l’incroyable énergie qui se dégagea d’Electrotest cet après-midi là, avec un Casimir Liberski offrant à la fougue d’un Mc Coy Tyner des ouvertures nouvelles.
Car si l’aventure inclut les métissages les plus diversifiés (difficile de faire autrement aujourd’hui, qu’on le regrette ou qu’on s’en réjouisse), c’est bien d’un groupe de jazz qu’il s’agit.
Qu’il s’agisse des compositions quasi third stream à celles portées par des accents funk, des thèmes conçus sur des lignes bopisantes ou des clins d’yeux amusés en direction de la musique Klezmer ou d’autres musiques du monde – sans oublier l’étonnante promenade ludique conçue par Janos Bruneel autour de Blue in Green (promenade rebaptisée...Turquoise !), nous avons bel et bien affaire ici à du jazz de haut vol.
Qui polyrythme à souhait, qui grogne quand il le faut, qui swingue (eh oui, le mot existe toujours, fort heureusement,même s’il désigne davantage aujourd’hui une sorte de fascinant work in progress) et surtout, qui respecte le fondement même de cette musique créée par des esclaves il y a un peu plus d’un siècle : associer instant après instant liberté de l’improvisation et solidarité de l’exécution.
Un premier disque ambitieux et réussi ! Eddie Daniels peut dormir en paix, la relève est en route. JPS »

Earlier Event: April 23
Concert with JF Foliez' Playground
Later Event: May 6
White Heat and Vincent Thekal